EnglishFrançaisDeutschItaliano日本語EspañolSvenska

Articles & éditoriaux

Points sur les i ? Alors allons-y !

8867_1396949877183199_1187447844_n

 

« Il paraîtrait », n’est-ce-pas, que le concept de Revue Métèque soit aussi insaisissable que son directeur. Il en irait de même avec la pratique à laquelle je vous convie depuis le 6 juin sur Facebook, à savoir publier ce que bon vous semble -jugée trop aléatoire- cette voie n’inspirait pas votre confiance…

« Cette méthodologie serait anxiogène ».

Facebook Métèque ? Blog Métèque ? Enfin, l’hypothétique Revue Métèque couchée sur papier, avec son numéro 0, sa couche nuptiale, en somme.
Oui, tout cela semblerait vaseux, trop flou… Nous n’auriez pas trop compris l’idée… « Métèque », c’est quoi, au fond ?
On me reproche même d’y blaguer parfois ! Quelques-uns de mes statuts sont jugés comiques ! Je serais jugés trop poilant … Alors, on me « kikoute », on me like mais on oublie les moutons, la Revue métèque.

Alors j’ai compris. Certains regrettent de ne pas voir jaillir mes muscles de Directeur plus souvent. « On » aurait donc besoin de voir mes couilles de chef d’entreprise ! Des clients frileux que ça rassurerait tout à fait, avant de pousser la porte du magasin ?…

Vous seriez « désorienté(e)s » me dit-on, pauvres auteurs sans repère.

Bah oui ! j’avai prévu « Revue Métèque sur Facebook » comme un Far West ! Ni règle ni censure ! C’était sans doute trop ?
On susurre maintenant à mon oreille, à mes oreilles qui s’essayent à la patience, « un cahier des charges » serait le bienvenu, tu sais, les gens sauraient plus où ils vont … un format de revue, qui seront « les intervenants », là on me somme de définir la part réservée aux articles de fond, ou celle laissée aux textes plus oniriques, etc. « 

Bref, un léger brouillard semble ne pas convenir. Vous convenir. On veut, semble-t-il, une météo dégagée. Comme pour les bombardements zéro risque ! (A 8h 09, l’équipage d’Enola Gay reçut ce message : sur Hiroshima, temps clair).

Vous voulez du temps clair. Peut-être même détenir la réponse juste à « Questions pour un champion », va savoir ?

Moi, habitué à beaucoup de libertés, je m’étais figuré qu’un espace comme celui-ci, pouvait être le lieu d’un certain défoulement duquel émergerait, de-ci de-là, quelques perles « blogables ».
Seulement ensuite, viendrait mon rôle, assumé, celui de mettre nos réflexions en forme et, très accessoirement (rires ), de financer ce projet -de 100 à 300 examlaires en grand format quadri-chromique-, Le grand format privilégiant la photo et l’illustration.

C’est colossal à mon niveau. Tant en matière d’organisation, qu’en matière de responsabilité intellectuelle et financière.

1011873_1396950437183143_2107127409_n

 

QUE RAPPORTERA REVUE METEQUE A SON « PROPRIETAIRE » ? MA POMME. RIEN !
DES QUEUES DE CERISES! DES NEFLES !

 

(A part, peut-être, la fierté d’avoir su agglutiner quelques talents éparses et de n’avoir pas trop mal réussi un one shot. C’est tout, folk’s ! Puis, l’encore plus hypothétique Revue Métèque numéro 1, est, elle, entre les mains de Dieu him self).

Deux mois avant le ramassage des copies, (il fallait bien se donner une deadline, autrement rien ne se fait), J’ai
proposé un thème, La Ville !

Mais non, il semblerait qu’il reste quelques incertitudes … encore certaines frilosités ?

MAIS QUOI, BORDEL ! Y A PAS MARQUÉ TOM TOM !

Je vous ai fourni le nom,  » Métèque », dont j’ai essayé de définir le concept dans ce texte  :
https://www.facebook.com/notes/revue-métèque/revue-métèque/1384045448473642.

Le thème existe bien, non ? Le nom Métèque et sa définition telle que je l’entendais est consultable ? Pas vrai ? Les différents modus operandi ont été amplement expliqués ? Alors ?!

Métèque, ça peut être bien, mais pas sans vous ! Il faut que tous, nous acceptions d’avancer un peu à l’aveuglette. Nous essuyons les plâtres. À Far West, correspond le mot pionnier. Alors oubliez votre putain de GPS !

Pour ma part, je ne crois à aucun planning. Je ne pas suis un chercheur d’idées. Elle l’ai eu, simplement. Comme éditions Lunatique auparavant.

Ainsi, après lunatique, vient Revue Métèque.

QUI ME AMAT MECUM VENIAT

JF Dalle

NE RESTONS PAS LES BRAS BALLANTS À SE DEMANDER SI C’EST BON OU SI C’EST CON !
FONÇONS, BORDEL !