EnglishFrançaisDeutschItaliano日本語EspañolSvenska

Revue Métèque n°2

mod_ill_prod_base5mod_ill_prod_base5mod_ill_prod_base5-3mod_ill_prod_base5-3mod_ill_prod_base5-2mod_ill_prod_base5-2mod_ill_prod_base5-1mod_ill_prod_base5-1
mod_ill_prod_base5mod_ill_prod_base5-3mod_ill_prod_base5-2mod_ill_prod_base5-1

Revue Métèque n°2

12,00

Edito presto : Nid ou  nasse, originelle mais aussi éternelle, pire que le plus têtu des tatouages, c’est la famille, cette histoire aussi merveilleuse que fâcheuse que sont ces p’tites graines : la petite de Papa et l’énorme de Maman. Si j’ai un avis sur la famille-et pas seulement sur la mienne, bien sûr – je ne vous avais pas poussé dans un sens plus qu’un autre : « Tout sera possible, l’hommage comme le meurtre. » Comme il fallait s’y attendre, l’hécatombe a supplanté les stèles… Dans RM0, vos villes avaient été des cauchemars, pour RM1, l’amour et le sexe en avaient été un autre. Pourquoi votre famille en serait-elle  sortie moins amochée ? Or donc, comme prévu,  papa maman ont dérouillés, ont grave morflé, comme disent les jeunes… Les ex-enfants ne sont que des chiens infidèles : sitôt que nos très jeunes années ont cramé, elles crament si vite, nous les abandonnons à leurs vies, les parents. Nous voulons dériver ! Nous sommes le vent, ils sont la terre.             Eux, ils n’ont pas su, ou peut-être, mais il y a si longtemps … Nous, nous allons savoir ! Notre heure a sonné en même temps que le glas de leur emprise. Les jeux semblent faits : nous sommes le parfum et eux, le rance.              Eux… Eux, ils ne sont pas parfaits bien sûr. Ils le savent même parfois. Ils gardent des photos de nous dans de petites boites en carton, des photos de quand nous étions une famille. Nous étions des animaux contre lesquels il avait fait se blottir. Ils voulaient avoir des enfants, nous étions tellement content de les avoir. Puis … Je ne peux embrasser ici un sujet aussi tentaculaire, ma vie n’y suffirait pas. Par ailleurs, de moi, vous ne tolérez qu’un édito presto, ne me dîtes pas non. RM2 est un kaléïdoscope : il rend assez bien les deux aspects de ces rapports à jamais impossibles, faits d’amour et la haine au sein de cette fameuse cellule familiale que tout menace, où ces êtres intelligents que le hasard a fait se connaître s’interrogeront leurs vies entières sur le don et sur l’emprise, sur ce qui est bon de faire ou de défaire. Je remercie tous les auteurs d’avoir mis leurs affres intimes au service d’RM, voire de la littérature. Même si, disons-le, se mettre à nu est plutôt une chose agréable.  Photos & illustrations ©photos : Toshihiro Okada – Marc Brunier Mestas – André Fromont – Justin Aermi – CW Wells – Sophie Lampole – Marsha Estes – Roger Guetta – Matteo Varsi – Anne Van Der Linden  Conception graphique : Jean-François Dalle

  • Référence du produit : PDCT000003875