EnglishFrançaisDeutschItaliano日本語EspañolSvenska

10 bonnes raisons de ne pas lire Konsstrukt Christophe Siébert

10610643_1515613771983475_5130131795153541839_n

 

1. Quand on ne vit pas de son art, on est un artiste raté. Ça m’étonnerait que Konsstrukt puisse faire bouillir la marmitte en vendant deux livres publiés dans une petite maison d’édition confidentielle
2. STOOOOOOOOOOOOPPPPPPPPP!!!!!!!!!!!!!! Je suis pas critique littéraire, je suis juste lecteur et aussi, un de tes premiers lecteurs, mais stop!!!!!!!!! tu te fais pas du mal??????
3. Totalement stupide, tu l’es sans l’ombre d’un doute, cloporte besogneux. Je maintiens que les bouses de Konsstrukt sont de la guimauve insipide pour branlotins boutonneux. Ca se veut transgressif et c’est juste pitoyable. C’est écrit pour choquer le bourgeois, mais le bourgeois il s’en fout, il se goberge en lisant Bataille ou Sade avant de partir enculer quelques boys en Thaïlande …
4. Toujours aussi insignifiant.
5. Plus ça va plus j’ai de mal à lire ce type. Cliché sur cliché. Je préférais l’époque punk poésie. Là, y avait de la recherche littéraire. Ici, j’en vois guère.
6. Personnellement je trouve que le style est plutôt vulgaire et décousu
7. A mon avis, pour qu’un mec comme toi soit publié, c’est que ton anus doit être dans un état bien pitoyable. Des tonnes de bites bien turgescentes ont du visiter ton fondement pour que ta prose maladorante et bancale arrive à être imprimée sur du papier blanc
8. NON!!! Je ne cautionne aucunement ce que fait Konsstrukt, je déteste même! NON! je ne trouve pas qu’il a du talent!!! NON!!! je n’aime pas ce genre de texte! ça me révulse! Et NON!!! je n’aime pas Konsstrukt, nous n’avons d’ailleurs rien à nous dire
9. Moi je pense qu’il est vraiment pas clair ce mec. Cet individu ne m’inspire qu’indifférence et commisération.
10. Tu devrais virer cette immonde saloperie, Marie Christine. Je pense que c’est de Kons. C’est crade, salingue,dégueulasse, comme lui. Ce type est vraiment une merde. IGNOBLE. Je crois qu’il est temps de retourner à l’hosto psychiatrique.